Blablacar vise l’internationalisation de son service de co-voiturage

0

Blablacar vise l’internationalisation de son service de co-voiturage

Anciennement connu sous le nom de domaine covoiturage.fr, le site de covoiturage Blablacar se lance sur l’international. Après une expansion européenne, le site de Frédéric Mazzella veut franchir les frontières.

Blablacar a commencé par de petits effectifs afin d’obtenir de la visibilité, ensuite, il a agrandi progressivement le volume. Le but du fondateur étant de diminuer le nombre de voitures partiellement vides circulant sur la route. Blablacar a lancé des plateformes de covoiturage pour les entreprises, après il a mis au point un service de mise en relation confidentielle et immédiate entre conducteurs et passagers. En 2011, l’entreprise a décidé de proposer un service de réservation de places en ligne avec commissionnement.

blablacar

 

C’est grâce à ce dernier que l’entreprise de Frédéric Mazzella a pu se constituer un capital pour pouvoir pérenniser son activité, voire l’étendre vers l’international. La question que se pose les analystes est de pourquoi Blablacar décide de rejoindre l’international sans avoir atteint rentabilité. Selon Frédéric Mazzella, c’est après l’étape d’expansion à l’international que Blablacar atteindra la rentabilité.

À titre d’information, le service de Blablacar est déjà disponible dans treize pays européens. Cette année, l’entreprise a rejoint la Russie, Ukraine et la Turquie. Elle ne compte pas s’implanter aux États-Unis par contre l’Amérique latine et l’Inde l’intéressent.

Partagez cet article.

A propos du rédacteur

Laisser un commentaire