CRM

Abandon de poste et chômage: comment ça se passe ?

Les conséquences d’un abandon de poste sont très importantes et peuvent perturber profondément la vie d’un salarié. En effet, l’employeur peut se retourner contre le salarié et lui intenter un procès pour rupture anticipée du contrat de travail. Il peut également lui demander des dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

L’employeur s’appuie sur un certain nombre d’arguments pour justifier un abandon de poste. On peut citer, par exemple, le refus d’un salarié de travailler, son comportement inadapté ou encore son incapacité prouvée.

En cas d’abandon de poste, l’employeur peut demander des dommages et intérêts à son salarié. Mais l’importance des dommages et intérêts varie selon plusieurs seuils.

Est-ce qu’on touche le chômage après un abandon de poste ?

Oui, on touche le chômage après un abandon de poste. En effet, une démission est considérée comme un abandon de poste. Mais ce n’est pas le cas d’une démission n’ayant pas été suivie d’un abandon de poste. Si le salarié a été licencié pour faute lourde, il peut toucher le chômage. En revanche, si le licenciement est pour faute grave ou pour faute simple, le salarié ne touchera pas le chômage.

De manière générale, le salarié a droit au chômage s’il a quitté son poste volontairement, à l’exception des cas suivants :

si le salarié a été licencié ou que son contrat de travail a pris fin dans certaines circonstances (départ à la retraite, perte de l’emploi pour faute grave, faute lourde ou faute simple) ;

si le salarié est parti de son plein gré et s’est trouvé dans l’impossibilité de retrouver un emploi avant la fin de sa période de chômage ;

si le salarié a lui-même pris une décision de quitter son poste et s’est trouvé dans l’impossibilité de retrouver un emploi avant la fin de sa période de chômage.

Comment réussir son abandon de poste ?

Le fait de quitter son poste est un acte important et qui n’est pas à prendre à la légère, car il va conditionner votre chômage. Pour déclarer l’abandon de poste au Pôle Emploi, une lettre de démission doit être envoyée par le salarié. Il y a plusieurs modèles proposés sur le site internet du Pôle Emploi. On évite de mentionner toute raison qui pourrait être considérée comme dommageable pour le salarié. Le fait, par exemple, de préciser que le poste était trop contraignant ne va pas plaire à l’assurance chômage. Il existe, cependant, des cas où le salarié doit préciser la raison de son abandon de poste. C’est le cas lorsqu’il porte pour la première fois une demande d’allocation de chômage. Pour cela, il doit envoyer une lettre expliquant la situation et en joignant un certificat médical (si nécessaire).

Le salarié bénéficie d’un mois pour déclarer son abandon de poste. Mais un conseil : il vaut mieux le faire dans les 15 jours qui suivent, car le chômage peut se voir reconnaître une certaine période d’essai. Ce délai est d’un mois, en tout cas, si le salarié n’a pas été licencié.

0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.