appartement

Diagnostic de Performance Energétique (DPE): comment le faire, quel prix ?

C’est un diagnostic thermique réalisé par un professionnel qui permet d’avoir une évaluation de la performance énergétique d’un logement. Ce document est obligatoire pour toute vente ou location de maison ou appartement. Seuls les logements d’habitation destinés à être occupés moins de 4 mois par an sont exemptés de DPE.

Le DPE est obligatoire dès que la surface habitable d’un logement est supérieure à 80m2. Le diagnostic de performance énergétique doit être réalisé avant la vente, la location ou la mise en location de l’habitation. Il peut être demandé à toute personne qui envisage de vendre ou de louer un bien immobilier. Le diagnostic peut également faire l’objet d’une demande régulière dans le cadre d’un suivi de la performance énergétique d’un logement.

Les diagnostics peuvent notamment être réalisés dans le cadre de la vente ou de la location d’un bien immobilier, d’une demande de permis de construire ou de l’obtention d’un prêt bancaire.

Le diagnostic est obligatoire pour toutes les ventes et locations d’habitations, maisons, appartements, locaux commerciaux (Bureaux, locaux professionnels) et autres constructions neufs, existants ou en rénovation depuis au moins 6 mois.

Quel est le prix d’un diagnostic de performance énergétique ?

Le tarif pour un diagnostic de performance énergétique varie en fonction de la surface de l’habitation, des équipements et de l’âge du logement. En moyenne, le coût d’un DPE varie entre 50€ et 150€ pour une maison individuelle (environ 150m²) et entre 300€ et 500€ pour un appartement (environ 70 m²).

Quand faut-il faire un diagnostic de performance énergétique ?

Un diagnostic de performance énergétique doit être réalisé dans les cas suivants :

– lors d’une offre de vente ou de location d’un bien immobilier,

– lors du remplacement du chauffage (même si celui-ci est encore en bon état) ou d’une autre installation électrique ou sanitaire,

– lors d’une extension ou modification de surface de l’habitation, de construction neuve ou existante,

– lors d’une rénovation importante de l’habitation,

– lors de la vente ou de la location d’un logement partiellement ou totalement financé par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH),

– lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier subventionné par l’Etat,

– lorsque le logement se situe dans une zone soumise à une obligation d’évaluation d’efficacité énergétique.

0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.